Community Management

5 conseils pour améliorer la créativité du Community Manager

Ah le Community Manager, cette personne qui mets en relief l’entreprise sur les réseaux sociaux et développe sa communauté. Et pour pouvoir réaliser cela, la créativité est de mise !

Toute entreprise qui se respecte a un Community Manager en interne, ou fait appel aux services de sous-traitance de Community Management afin de mettre en relief l’entreprise sur les réseaux sociaux. Car le community manager peut se définir comme la personne qui a l’art et la manière d’animer et de gérer les réseaux sociaux.

Son but principal est de promouvoir une marque ou une entreprise, afin de la rendre visible sur Internet. Il a également pour but de créer, et de travailler l’image, la notoriété, l’engagement, développer diverses actions, gérer des publicités, modérer les commentaires des internautes etc… La liste est bien sûr plus longue et elle ne cesse de grandir au fil des années.

Les technologies évoluent, les besoins évoluent, les modes de consommation changent et se transforment jusqu’à prôner la location ou le prêt, plus que la propriété. De ces constats, les métiers doivent pouvoir s’adapter et évoluer en temps réel et c’est aussi le cas du community manager.

Ainsi la créativité est indispensable au community manager, pour se démarquer et pouvoir efficacement fédérer son audience sur le Web.

Cependant elle ne passe pas toujours par le fait d’utiliser de nombreux outils, d’assurer quotidiennement sa veille, de réfléchir sans cesse à de nouveaux concepts… La créativité demande souvent un état d’esprit et de l’activité physique qui libère le stress.

Découvrez 5 conseils en dehors des sentiers du digital, pour stimuler votre créativité en community management.

5 conseils pour stimuler votre créativité en community management

Ne pensez pas que la créativité et l’inspiration se trouveront toujours là où on les attendra et qu’elles se trouvent forcément dans le digital. Utiliser des outils quotidiennement, baigner dans la veille et être à l’affût de tout ce qui se fait est sans doute très bien !

Mais avez-vous pensé à vous aérer l’esprit, à méditer et à faire le vide pour recharger vos batteries et ainsi être plus ouvert à la créativité. Non ? Alors voyons un peu comment faire !

1. Prendre l’habitude de marcher ou d’avoir une activité en extérieur

En effet ! Avoir une activité à l’extérieur est excellent pour l’équilibre du corps et de l’esprit ! La marche est très bénéfique pour l’organisme car elle facilite l’ouverture d’esprit. Lorsqu’on marche, c’est le moment idéal pour demander à son inconscient de trouver des idées créatives et nouvelles.

Elle peut durer une demi-heure ou plus, mais le plus important est de pouvoir faire le vide et de se rafraîchir la tête. Si vous avez l’occasion de marcher en forêt, en montagne, en bord de mer ou le long des rives d’un fleuve, faites-le car vous prendrez un grand bol de nature.

Quand le cerveau est tranquille, les idées surgissent d’elles-mêmes, il suffit juste d’avoir un petit carnet pour les noter. C’est une méthode qui stimule beaucoup la créativité quand il s’agit de chercher l’inspiration. Une pratique qui offre l’avantage de se retrouver loin de toute pression extérieure et inutile. Surtout quand on sait que le community manager peut parfois encaisser pas mal de pression, face à une concurrence sans cesse croissante.

Au cours de cet exercice, on ne doit en aucun cas forcer l’esprit créatif, comme on le fait avec l’esprit rationnel. En effet, le premier surgit paisiblement quand on n’y pense pas, tandis que c’est nous qui contrôlons le second. Une fois qu’on a pris connaissance de ce principe, alors on a tout compris. Vous pouvez également entreprendre d’autres activités, sources de repos mental et de bien-être comme :

  • Faire du jardinage,
  • Faire de la course à pied,
  • Nager, etc…

Ce sont des activités qui permettent également de se vider la conscience et qui vous feront en plus du bien physiquement.

La musique aussi est efficace pour développer la créativité, mais à ne pas conjuguer aux activités ci-dessus mentionnées. Aux heures de promenade, il est préférable d’avoir la tête bien dégagée, donc pas de musique car elle vous transporterait ailleurs.

2. Faire de l’écriture automatique pour stimuler l’inconscient

L’écriture automatique libère souvent les blocages de réflexion auxquels on peut faire face. A partir de là, elle consiste à retranscrire sans rien cadrer, tout ce qui passe par l’inconscient. L’inconscient est comme un dispositif, qui stocke tout ce qu’on voit et tout ce qu’on entend, y compris toutes sortes d’idées.

Dans l’optique de libérer toutes ces informations, il est nécessaire d’écrire de façon spontanée et instantanée, tout ce qui vous traverse la tête. En pratiquant cet exercice, le mental se débloque plus facilement et trouve une solution et une logique à toute situation. On ressent un vide, comme si on s’était débarrassé d’un poids. C’est une méthode parfaite pour déclencher son sens créatif. Les artistes agissent souvent ainsi dans les sphères du dessin ou de la peinture.

Afin d’y parvenir, on peut faire l’effort d’écrire 1 à 3 pages chaque matin pendant quelques semaines. Par la suite vous devriez sentir une meilleure capacité à mettre en forme vos idées et à être plus créatif. Toutes les anxiétés, les frustrations et le stress se dissiperont peu à peu.

3. Sortir de sa zone de confort ! 

La routine est régulièrement un frein à l’efficacité et au développement de la créativité d’un community manager. Tous les jours ou chaque semaine, il serait bien de programmer des sorties pour visiter différents endroits aux abords de votre ville.

Ce principe vise à combattre le sentiment de faire la même chose tout le temps. En matière de créativité en community management, nombreux sont ceux qui pensent avoir fait le tour de la question. Cet article par exemple, est un switch par rapport aux conseils qui sont souvent les mêmes… mais pense-t-on à se libérer l’esprit en sortant des réseaux sociaux et des sphères du digital ?

De même ! Le simple fait de laisser en plan ce que vous faites pour vous concentrer sur une activité autre (sportive, faire la cuisine etc…) vous permettra de revenir mieux disposé sur votre travail.

D’ailleurs, des activités comme la peinture ou la sculpture sont de belles alternatives pour sortir de sa zone de confort pour le community manager.

Simple à comprendre ! Si vous mobilisez votre cerveau et que vous le remplissez de choses stimulantes, il n’arrivera plus à se focaliser sur vos réels besoins.

4. Savoir méditer et apprendre à oser pour déclencher la créativité

2 pratiques qui permettent là aussi de se libérer l’esprit de ce qui nous encombre si facilement !

La méditation !

Bien que très importante pour l’esprit, la méditation est loin d’être pratiquée par tout le monde, mais de plus en plus de gens s’y intéressent. Cependant, il y en a certains qui la considèrent comme une pratique étrange et peu compréhensible. C’est pourtant un exercice qui apporte beaucoup à l’être intérieur pour celui ou celle qui la pratique.

Parmi les vertus qu’on reconnaît à la méditation, figure la libération “spirituelle”. Elle consiste à donner le potentiel au mental afin de stabiliser les pensées. Par ailleurs, c’est un phénomène qui se présente comme un élément déclencheur de la créativité. Ce qui sera donc bénéfique pour le community manager. L’idée n’est pas ici de chercher une orientation spirituelle mais un état stable de ses pensées pour stimuler la créativité.

L’audace

Oser, c’est avoir le courage de faire de nouvelles choses et de braver certaines craintes. En conséquence, être soi-même, sans se limiter et en se mettant des barrières psychologiques. Être audacieux peut pousser quelqu’un à dépasser ses limites et à se découvrir des facultés. Un community manager pourrait ainsi libérer son potentiel créatif !

Il faut généralement être capable de surmonter la peur que l’on a du jugement des autres. Ce n’est pas une chose facile, mais on peut quand même y arriver… voir se faire aider. Souvent, la nature des personnes fait obstacle à l’audace. Surtout quand il s’agit de prendre des décisions qui la nécessite.

5. Observer autour de soi

La naissance de toute création a commencé par l’observation. Quand on observe les réseaux sociaux, leur fonctionnement, on prend note de ce qui intéresse les gens. Lorsqu’on observe la photographie, on s’en inspire pour en faire de plus belles. Chaque fois qu’on a besoin de créer, on observe d’abord, ensuite, on enregistre, puis on s’en inspire pour faire ressortir une idée.

En définitive, il est possible de ne pas réussir à améliorer sa créativité au premier essai. Néanmoins, vous devez persévérer et réessayer plusieurs fois. Nul n’est jamais trop parfait. N’oublions pas qu’un bon créateur, c’est celui qui a d’abord échoué plusieurs fois, avant de réussir un jour.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button