Focus

Focus – L’évolution du community management ces 10 dernières années

Vous pensez que le community management est un phénomène nouveau ? Vous vous trompez !

En effet, le community management n’est pas un phénomène nouveau, et il a bien évolué en 10 ans et à présent, on peut voir les entreprises s’y abattre afin de communiquer efficacement, tout en maîtrisant leur budget.

Pour le community manager, la notoriété est devenue l’un des objectifs majeurs à travailler sur les réseaux sociaux, au sein des entreprises. Elle ne s’acquiert cependant pas directement, avant de travailler sur le trafic, la visibilité et l’image, sauf dans le cas où les marques possèdent déjà une notoriété.

Voyons comment le métier de community manager a évolué au fil des années. Distinguons ainsi les différents objectifs sur lesquels le community manager travaille.

Les entreprises face au community management 

Les entreprises ont beaucoup évolué sur la nécessité d’avoir un community manager au sein de leur effectif. Cela a ainsi permis d’établir une présence sur les réseaux sociaux et une image qui s’est développée et installée au fil des années.

Il n’en était pas ainsi au commencement, où le métier de community manager était totalement méconnu et où les entreprises ne pouvaient comprendre réellement son rôle. Il y a eu alors un gros travail d’évangélisation de la part de certains community managers et notamment via de nombreux médias traitant du sujet.

L’idée était également et l’est encore aujourd’hui (à moindre échelle), de pouvoir s’identifier à différents cas de figure. Qu’il s’agisse d’entreprises en BTP, de restaurants, de salons de coiffure, de banques, d’institutions publiques ou encore de domaines plus spécifiques.

  • Toutes les entreprises doivent-elles être présente sur les réseaux sociaux ?
  • Quels intérêts en retire-t-on ?
  • Doit-on absolument avoir un community manager quand on est présent sur Internet ?
  • Peut-on attribuer ce rôle à une personne en interne (communication / marketing) ?

De nombreuses questions auxquelles il fallait répondre, pour mieux définir le réel intérêt du profil aux entreprises.

De là a ensuite découlé le fameux R.O.I. à rechercher en community management. Un sujet qui a relancé le débat sur le rôle du community manager et sa capacité à être intégré directement ou indirectement à la performance de l’entreprise. Ce qui impliquait de le rattacher à l’évolution de son chiffre d’affaires bien entendu.

Un professionnel devait donc pouvoir comprendre l’intérêt de faire appel à un community manager et à en cerner tous les contours. Ce travail d’évangélisation se poursuit encore et on peut voir aujourd’hui les nombreux changements.

1 2 3Next page

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button